Centre international de recherches sur l'anarchisme
Fiche bibliographique n° 00238


Couverture de

De la pourriture

Jean-François RAGUET


Paris, L'Insomniaque
2000
262 p.


côte CIRA : a1383
langue : Français

4èmede couverture

Raguet Jean-François (né en 1944). Il fut l'élève le plus puni du Prytanée militaire où ses condisciples l'avaient surnommé " le Bolchevique ". Il fut l'un des premiers émeutiers arrêtés le 3 mai 1968 et condamnés à la prison le lendemain. Une révolution avortée plus tard et le voilà petit soldat des services d'ordre de la nébuleuse trotskiste, du CLER à l'OCI en passant par la FER, l'OT, l'AJS — ô sigles ténébreux ! Cette dérive bureaucratico-policière, l'ex-parachutiste rouge l'attribue à son goût pour la bagarre et l'action, même s'il eût sans doute mieux employé ce penchant aux côtés des libertaires et inorganisés que traquaient alors les nervis de la secte lambertiste - dont J.-F. R. finira par s'éloigner. Il devient alors étudiant à vie, préférant très philosophiquement la pratique du poker et de la divagation publique au fayotage besogneux qui flétrit tant de jeunes âmes. Il ne connaîtra néanmoins la gloire qu'à l'assemblée permanente des chômeurs qui se tint à Jussieu en 1998, et que ses diatribes ne manquèrent pas d'animer. Son exclusion ignominieuse de la Sorbonne cette même année le détermine à porter devant le public certains tripatouillages intellectuels découverts tant dans les coulisses de l'institution qu'à la lecture intégrale d'un ouvrage monumental de référence philosophique produit par l'Université.