Feuille d'infos du CIRA #193

Qui sommes-nous ?

Un peu de lecture

Bulletin

CIRA infos

Débats

Bibliothèque

Archives

Liens

Nouveau sur le site



Toutes les annonces de la dernière Feuille d'Infos du CIRA (#194 de mai 2017 au format html ou au format pdf
À écouter
Tables rondes de la FLAM 2015
Foire aux livres anarchistes de Marseille

Tout pouvoir est par nature criminel. (Donatien Alphonse François de Sade)

RENCONTRES

MONTRÉAL : samedi 27 et dimanche 28 mai 2017 de 10 heures à 17 heures. Le Salon du livre anarchiste de Montréal accueillera des participants du Québec et d’ailleurs : libraires, éditeurs, ateliers, films, discussions, activités pour les enfants, expositions artistiques… Ce salon est organisé dans le cadre du Festival de l’anarchie qui se déroule tout le long du mois de mai et début juin 2017 et qui offre des activités dans différents lieux de Montréal.
Adresse : Centre culturel Georges-Vanier (CCGV), 2450 rue Workman et Centre d’éducation populaire de la Petite-Bourgogne et de Saint-Henri (CEDA), 2515 rue Delisle, Montréal, Québec, Canada.
Courriel : info@salonanarchiste.ca. Sur Internet : http://www.salonanarchiste.ca/

PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées.

BANDE DESSINÉE. Le Néerlandais Johannes Van de Weert a créé Red Rat en 1980. Il s’agit d’un personnage naïf qui évolue dans un monde qui le dépasse. Trois décennies d’histoire politique et sociale des Pays-Bas sont retracées avec humour. Red Rat participe au mouvement des squats, aux manifestations contre la famille royale, aux luttes antimilitaristes et antinucléaires. Il critique le monde du travail et des loisirs. Le dessin de Red Rat est simple mais efficace. Les personnages sont des animaux : rats et lapins (les gentils) contre porcs (les méchants) !
Les aventures de Red Rat : 3 tomes par Johannes Van de Weert. Black-star (s)éditions : Le Monde à l’envers, 2016 et 2017.  204, 152 et 276 pages. 16, 13 et 17  euros. Les trois volumes sont disponibles dans un coffret sérigraphié accompagné d’un bonus (46  euros).

CHANSON. Ouvrier typographe et spécialiste de l’argot, Émile Chautard (1864- ?) a recueilli des chansons populaires dans les bistrots et autres lieux. Il ne s’agit pas des chansons écrites par des artistes reconnus mais par « des marlous et des gisquettes ». Elles parlent de la pauvreté, de la police, de la prison, de la prostitution. Ces « goualantes » sont accompagnées d’un texte explicatif d’Émile Chautard et d’un disque audio interprété par des chanteurs d’aujourd’hui.
Goualantes de La Villette et d’ailleurs : complaintes et ballades des faubourgs au temps des apaches et des gigolettes par Émile Chautard. L’Insomniaque, 2017. 184 pages + 1 disque compact audio (« Goualantes des gnoufs, des rades et des guinches »). 25  euros.

RADOWITZKY. Simon Radowitzky est né en 1891 en Ukraine dans une famille ouvrière d’origine juive. Il participe très jeune à la Révolution de 1905 et doit partir en exil. En 1908, il débarque en Argentine où il milite avec les anarchistes. Le 1er mai 1909 et pendant les jours qui suivent, le chef de la police Ramón Falcón est responsable d’une répression très brutale. Pour venger les sept ouvriers décédés, Simon Radowitzky tue Falcón au moyen d’une bombe le 14 novembre 1909. Il est condamné et envoyé au bagne d’Ushuaia où il va passer 21 ans. Après une campagne de solidarité, il est libéré en 1930 et immédiatement expulsé d’Argentine. Il s’installe en Uruguay puis participe à la Révolution espagnole et finalement s’installe au Mexique où il meurt en 1956.
De la Russie à l’Argentine : parcours d’un anarchiste au début du XXe siècle. 110 pages. Ce petit livre n’a ni auteur, ni éditeur, ni prix. Pour en savoir plus, il y a un courriel : nagan@riseup.net

RÉVOLUTION FRANÇAISE. En 1792-1793, ceux que l’on appelait les Enragé(e)s (Jean-François Varlet, Pauline Léon, l’abbé Jacques Roux, Jean-Théophile Leclerc…) voulaient poursuivre la Révolution alors que les Jacobins et les modérés voulaient y mettre un terme. Ils ont laissé de nombreuses brochures, des journaux et des discours. Ils se battaient pour une vraie démocratie avec le mandat impératif, pour le droit pour tous aux produits de base, pour la pleine citoyenneté des femmes…
Notre patience est à bout : 1792-1793, les écrits des Enragé(e)s par Claude Guillon. Nouvelle édition. IMHO, 2017. 240 pages. (Radicaux libres). 15  euros.

SOMMERMEYER. Pierre Sommermeyer est né en 1942. Il retrace d’abord l’histoire de son père Hans Sommermeyer (1907-1991). Témoin de la révolution en Allemagne, ce socialiste révolutionnaire parcourt ensuite à pied plusieurs pays d’Europe avant de se fixer en France où il réussit à échapper aux nazis. Sa mère, Margot Liebrecht (1912-1975) était d’origine juive et s’était convertie au protestantisme. Elle a consacré sa vie à l’éducation des enfants handicapés mentaux. Pendant son enfance, Pierre est influencé par les amis de son père (Pavel et Clara Thalmann, Maximilien Rubel…). Lorsqu’il est appelé pour faire la guerre en Algérie, il part en exil puis fait de la prison avant de devenir objecteur de conscience. Ouvrier menuisier, militant anarchiste et non-violent, il collabore à diverses revues parmi lesquelles Le Monde libertaire et Réfractions.
Mémoires sans frontières : d’un pays l’autre, 1907-2017 par Pierre Sommermeyer. Les Éditions Libertaires, 2017. 193 pages. (Désobéissances libertaires). 15  euros.

SÉCURITÉ SOCIALE. En mai 2016, un colloque était consacré à l’avenir de la Sécurité sociale et de ses rapports avec l’écologie. Il a rassemblé des universitaires, des militants et des professionnels de la santé. Parmi les sujets abordés : le financement de la Sécu et la décroissance, les maladies qui pourraient être évitées, la surmédicalisation, la Sécu en Algérie, les emplois verts, l’écologie vue comme nouvelle question sociale…
La Sécurité sociale : une institution pour l’écologie ? : actes du colloque, Paris, mai 2016 sous la direction de Denis Bayon et Fabrice Flipo. Atelier de création libertaire, 2017. 144 pages. (Critique de l’économie). 12  euros. 

RÉVOLUTION RUSSE. Alexander Berkman (1870-1936) est un anarchiste russe. Il a milité aux États-Unis, il y a été emprisonné 14 ans après avoir commis un attentat contre un patron qui avait réprimé des grévistes. Expulsé vers la Russie en 1919, il la quitte en 1921, désenchanté par ce qu’il y a découvert. Le mythe bolchevik est le titre du journal qu’il a tenu entre 1920 et 1922. Il montre comment les aspirations d’autonomie présentes dans les conseils ouvriers et paysans ont été anéanties par les bolcheviks. Alexander Berkman avait été notamment témoin de l’écrasement de la commune de Kronstadt.
Le mythe bolchevik : journal 1920-1922 par Alexander Berkman ; préface de Miguel Abensour et Louis Janover. Klincksieck, 2017. 286 pages. (Critique de la politique). 23,90 euros.

SOUSCRIPTION

LOUŸS. Érudit, écrivain de talent et érotomane, Pierre Louÿs (1870-1925) prit un malin plaisir à choquer la bourgeoisie triomphante du début du XXe siècle. Les éditions de La Pigne souhaitent rééditer son Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation (1919). Il s’agit d’un anti-guide des bonnes manières alors prônées par l’ordre social et ses codes de vertu.
Manuel de civilité pour les petites filles à l’usage des maisons d’éducation par Pierre Louÿs ; préface de Sushina Lagouje ; illustrations d’Éric Mie. Éditions de la Pigne, juin 2017. 80 pages. 9  euros + 2,50  euros pour le port à parution. Le prix de souscription (jusqu’au 30 juin 2017) est de 8 euros pour un exemplaire, 21  euros pour trois exemplaires, 33  euros pour 5 exemplaires (chèque à l’ordre de La Pigne).
Adresse : Éditions de la Pigne, 21 rue Yvan Goll, 88100 Saint-Dié-des-Vosges (téléphone : 06 88 73 77 35 ; courriel : editionslapigne@gmail.com). Sur Internet : www.lapigne.org

INTERNET

E. B-C. Depuis des années, E. B-C réalise photos et collages (certains animés). Il les a rassemblés sur un blog nommé E. B-C. Créations. Ses thèmes de prédilection sont la nature, la mer, les oiseaux, le fouriérisme, les manifestations, la critique des religions, l'amour libre...
Adresse : http://ebc-creations.fr/

COPINAGE

LAON. Le Groupe Kropotkine de la Fédération anarchiste a ouvert un local à Laon (Aisne). Il s’agit d’un athénée libertaire dans lequel on pourra consulter livres et journaux et discuter autour d’un café. Une bibliothèque de prêt sera bientôt opérationnelle. Plusieurs activités y sont proposées : cours de guitare, ateliers « Fais-le toi-même », sérigraphie, projections de films, lectures et débats…
Adresse : L’Étoile noire, 5 rue Saint-Jean, 02000 Laon (kropotkine.leo@laposte.net L’athénée est actuellement ouvert tous les lundis de 15 heures à 19 heures et tous les premiers samedis du mois de 17 heures à 20 heures.

NANCY. Petit endroit convivial d'échanges et de rencontres, Quartier libre est un lieu indépendant qui est à la fois une librairie militante, une bibliothèque et un café associatif. Il a ouvert ses portes dans la vieille ville de Nancy pour contribuer à la diffusion culturelle engagée pour tous les âges, notamment autour du livre. On peut y venir pour découvrir un auteur, bouquiner, se rencontrer, discuter, jouer, s’informer, participer à un atelier, assister à une projection, partager un verre, etc.
Adresse : Quartier libre, 11 Grande rue, 54000 Nancy (courriel : quartier.libre.diffusion@gmail.com). Elle est ouverte les mercredis, vendredis et samedis  de 15 heures à 19 heures.
Sur Internet : https://www.facebook.com/Quartier-libre-diffusion-255573688121227/?fref=nf

SALUT !

AUGUSTE LHERMITE. Né en 1945, Auguste Lhermite a connu une enfance très difficile. Il devient ouvrier du bâtiment et milite à l’ORA puis à l’OCL (2e manière) dans les années 1970 et 1980 à Paris. Il donne des coups de main à la CNT de la rue des Vignoles ainsi qu’à l’imprimerie Edit71. Il a été membre du CIRA pendant de nombreuses années. Il est décédé d’un infarctus en pleine rue le 1er février 2017.


  Qui ?     Lecture     Bulletin     Lettre     Débats     Bibliothèque     Archives     Liens     Nouveau  

Centre international de recherches sur l'anarchisme

Siège et correspondance  
Téléphone  
Adresse électronique  

  50, rue Consolat, 13001 Marseille
  09 50 51 10 89/04 91 56 24 17
  cira.marseille@gmail.com