Feuille d'infos du CIRA #194

Qui sommes-nous ?

Un peu de lecture

Bulletin

CIRA infos

Débats

Bibliothèque

Archives

Liens

Nouveau sur le site



Toutes les annonces de la dernière Feuille d'Infos du CIRA (#195 de juin 2017 au format html ou au format pdf
À écouter
Tables rondes de la FLAM 2015
Foire aux livres anarchistes de Marseille

Qui vole une agrafe finit sur la potence, qui vole un royaume sur le trône.
(Tchouang-tseu, IVe siècle avant J.-C.)

RENCONTRES

PARIS : jusqu’au 2 juillet 2017 au Musée Marmottan Monet et jusqu’au 9 juillet 2017 au Musée du Luxembourg. Deux expositions présentent à Paris l’œuvre du peintre Camille Pissarro (1830-1903). Considéré comme le premier des impressionnistes, il était aussi un anarchiste convaincu, finançant la presse libertaire et aidant les familles d’anarchistes emprisonnés ou en exil. L’exposition du Musée Marmottan Monet présente 75 de ses chefs d’œuvre. Celle du Musée du Luxembourg présente les tableaux peints à Éragny-sur-Epte (Oise), village où Camille Pissarro s’était installé avec sa famille.
Adresse : Musée Marmottan Monet, 2 rue Louis-Boilly, 75016 Paris (téléphone : 01 44 96 50 33). Le musée est ouvert du mardi au dimanche de 10 heures à 18 heures, avec une nocturne le jeudi jusqu’à 21 heures. Musée du Luxembourg, 19 rue de Vaugirard, 75006 Paris (téléphone : 01 40 13 62 00). Le musée est ouvert du lundi au jeudi de 10 heures 30 à 18 heures et du vendredi au dimanche de 10 heures 30 à 19 heures.
Camille Pissarro, le premier des impressionnistes = Camille Pissarro, the first among the impressionnists : catalogue d’expo-sition, Musée Marmottan-Claude Monet, Paris, 23 février-2 juillet 2017. Hazan, 2017. 207 pages. Bilingue français-anglais.       29 euros. Camille Pissarro. Fage, 2017. 62 pages. (Paroles d’artiste). Bilingue français-anglais. 6,50 euros. Pissarro, le premier des impressionnistes. Connaissance des arts, 2017. 44 pages. (Connaissance des arts ; hors-série 744). 9,50 euros. Camille Pissarro par Gérard Denizeau. Larousse, 2017. 128 pages. 12,90 euros.

FLORENCE : du vendredi 22 au dimanche 24 septembre 2017. L'Ateneo libertario organise la 8e Vitrine de l'édition et des cultures anarchistes et libertaires. Au programme : des stands d'éditeurs d'Italie, de France (le CIRA sera présent), de Suisse et d’ailleurs, des débats, de la musique, des expositions, des ateliers, du théâtre, à boire et à manger pour tous les goûts.
Adresse : Théâtre Obihall, via Fabrizio De André, Florence Est. Renseignements : Luigi Vitiello, Fermo posta, 50012 Bagno a Ripoli, Florence, Italie (courriel : vetrinalibertaria@inventati.org).

PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées.

BUREAUCRATIE. David Graeber est un anthropologue et économiste anarchiste étatsunien qui enseigne actuellement à Londres. Il a été l'un des initiateurs du mouvement Occupy Wall Street. Il est l’auteur de La Dette (Les Liens qui libèrent, 2013) qui a remporté un grand succès. Dans ce nouveau livre, il analyse l’importance de la bureaucratie qu’il voit comme le meilleur allié du capitalisme financier. Comment en sommes-nous arrivés à passer notre temps à remplir des formulaires ? Comment cette paperasserie peut-elle gâcher nos vies ?
Bureaucratie par David Graeber. Actes Sud, 2017. 304 pages. (Babel ; 1459). 8,80 euros.

COSSERY. Né au Caire, Albert Cossery (1913-2008) est un écrivain de langue française dont l’œuvre se limite à huit romans ayant l’Égypte pour décor. Ses personnages font l’apologie de la paresse et de la consommation de haschich. Ils refusent le progrès imbécile et la possession de biens matériels. Ils critiquent les possédants et les représentants de l’autorité. À une révolution violente, ils préfèrent l’humour, la dérision et le farniente. Ils professent une sorte d’anarchisme individualiste et le refus de parvenir. Albert Cossery est mort à Paris où il vivait dans un hôtel depuis 1945. Rodolphe Christin lui consacre un essai.
Le désert des ambitions : avec Albert Cossery par Rodolphe Christin. L’Échappée, 2017.  144 pages. 14 euros.

DÉSOBÉIR. La collection Désobéir propose des petits ouvrages écrits par le collectif Les Désobéissants. Ces manuels de la contestation établissent un constat de la situation actuelle, dressent un bref historique des luttes dans plusieurs domaines, avant d'aborder les moyens non violents pour combattre ou résister. 19 titres sont parus, ils ont pour thèmes : la précarité, le sexisme, l’argent, l’entreprise, le service public, le logement, le nucléaire… Le dernier est consacré aux grands projets inutiles et imposés : fermes-usines, infrastructures climaticides, lignes à grande vitesse, projets touristiques et autres centres commerciaux.
Désobéir aux grands projets inutiles par Les Désobéissants. Le Passager clandestin, 2017. 63 pages. (Désobéir). 5 euros.

FAITS DIVERS. Félix Fénéon (1861-1944) fut écrivain, journaliste et critique d’art anarchiste. En 1905, il commence à rédiger au Matin des nouvelles qui tiennent en trois lignes. Il s’agit de faits divers tirés du quotidien : pauvreté, suicide, meurtre, folie, alcoolisme… La concision et l’invention de leur style les transforment en sommet de l’humour noir. En voici deux exemples : « Tout le plomb destiné par M. Pregnart aux perdreaux des Alluets-le-Roi, c’est son ami Claret qui le reçut, et dans la croupe », « Un cadavre carbonisé, tel l’aspect de Mme Desméat, d’Alfortville, victime d’une lampe à pétrole. Pourtant, elle respire encore ».
Nouvelles en trois lignes par Félix Fénéon ; dessins de Philippe Hélénon. Fata morgana, 2017. 64 pages. 13 euros.

FREINET. Célestin Freinet (1896-1966) est un pédagogue dont les méthodes sont encore largement utilisées de nos jours, aussi bien dans l'enseignement public que privé. Ce recueil est précieux car les textes de Freinet n'avaient pas encore été réédités. Ceux-ci nous présentent son engagement syndical et ses luttes en faveur d'une éducation différenciée à travers les articles qu'il a écrits dans les revues L'École émancipée et L'Éducateur prolétarien. On peut y suivre le cheminement et le mûrissement de la pensée de cet instituteur révolutionnaire, qui voulait en même temps changer le monde et l'école. Ce livre court et instructif, enrichi de plusieurs illustrations, sera utile à celles et ceux qui souhaitent découvrir ou mieux connaître le pédagogue.
Le maître insurgé : articles et éditoriaux, 1921-1939 par Célestin Freinet ; édition établie et annotée par Catherine Chabrun et Grégory Chambat. Libertalia, 2016. 150 pages. (N’autre école ; 8). 10 euros.

KURDISTAN. Dans un contexte de guerre, de nouvelles manières de gérer la société apparaissent au Kurdistan turc et syrien. Elles s’appellent municipalisme libertaire, confédéralisme démocratique ou bien autonomie démocratique. Une fédération de communes libres est en cours de réalisation. Elle pourra peut-être l’emporter sur l’idée d’État-nation. Ce livre est complété par divers textes, une bibliographie, une sitographie, deux  index et une carte.
Un autre futur pour le Kurdistan ? : municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique par Pierre Bance. Noir et rouge, 2017. 399 pages. 20 euros.

PALANTE. Georges Palante (1862-1925) était un professeur de philosophie nietzschéen et libertaire. Dans ses écrits, il critique le grégarisme ainsi que les dérives autoritaires du socialisme et du marxisme. Il pense que l’individu tient un rôle irremplaçable au sein des systèmes sociaux les plus complexes.
Georges Palante : la révolte pessimiste par Tristan Velardo. L’Harmattan, 2017. 227 pages. (Ouverture philosophique). 24 euros.

PROUDHON. Pierre-Joseph Proudhon (1809-1865) est considéré comme le « père » de l’anarchisme, de l’autogestion et du fédéralisme. Il est un des penseurs les plus importants du XIXe siècle. Le philosophe Daniel Colson s’est intéressé à plusieurs aspects de son œuvre : la sociologie, les conflits, la liberté, la nature humaine, les révolutions, ses rapports avec les philosophes Spinoza, Leibniz et Simondon.
Proudhon et l’anarchie par Daniel Colson. Atelier de création libertaire, 2017. 187 pages. 14 euros.

RÉVOLUTION RUSSE. Voline (1882-1945) est un anarchiste russe qui a participé à la Révolution de 1905, a connu l’exil puis est rentré en Russie en 1917. Il rejoint les insurgés makhnovistes en Ukraine puis connaît à nouveau l’exil en Allemagne puis en France. Il est l’auteur du livre remarquable La révolution inconnue, publié après sa mort (1947). La révolution russe n’avait pas été réédité depuis 1933. Voline y retrace l’histoire de la Russie de 1825 à 1934. Il montre comment la révolution, au départ marquée par la spontanéité populaire, a été confisquée par les bolcheviks qui l’ont transformée en capitalisme d’État.
La révolution russe ; suivi de Le fascisme rouge par Voline. Libertalia, 2017. 228 pages. (Poche). 10 euros.

PRESSE

BULLETIN DU CIRA (LAUSANNE). N° 72, automne 2016. 52 pages. On pourra lire dans ce numéro le rapport d’activités 2015, des conseils pratiques pour la numérisation des documents et une présentation de la Bibliothèque anarchiste de Vienne (Autriche). Internationalisme oblige, les textes sont en français, en anglais et en allemand. Par ailleurs, est proposée une liste des 400 livres, brochures et documents électroniques catalogués en 2015.
Adresse : CIRA, avenue de Beaumont 24, 1012 Lausanne, Suisse (courriel : info@cira.ch). La carte de lecture donne droit à la consultation, au prêt et au bulletin, elle coûte 40 francs suisses ou 40 euros par an. Sur Internet : www.cira.ch

COPINAGE

NANCY. Haut lieu des contestataires nancéien-e-s, le CCAN (Centre culturel autogéré de Nancy) est un regroupement d’associations, de collectifs, d’individu-e-s, ou de syndicats (CNT) œuvrant pour la diffusion de l’idéal libertaire. Que ce soit par les thématiques abordées (féminisme, antifascisme, éducation, etc.) ou par son mode d’organisation sans hiérarchie, le CCAN est un lieu ouvert à toute personne souhaitant participer à ses activités. Ce lieu propose des temps organisés par le CCAN ou par les organisations partenaires (projections, débats, discussions, permanences précaires, zone de gratuité) ainsi que des moments propres au lieu (médiathèque, bar, réunions d’organisation).
Adresse : CCAN, 69 rue de Mon-Désert, 54000 Nancy. Sur Internet : http://ccan.herbesfolles.org/

SALUT !

HEINER BECKER. Heiner Michael Becker est né le 15 juillet 1951. Historien, collecteur et archiviste, il était l’un des collaborateurs de l’Institut international d’histoire sociale d’Amsterdam. Il est l’auteur de nombreux livres et articles sur l’histoire de l’anarchisme surtout en langue allemande mais aussi en anglais. Il a créé une maison d’édition en Allemagne, la Bibliothèque Thélème, dans laquelle ont été publiés Fermin Rocker (sur l’East End de Londres), Max Nettlau (Histoire de l’anarchie) et Rudolf Rocker (Nationalisme et culture). Il a participé à la revue française Itinéraire. Sa mort survenue le 4 avril 2017, est une grande perte pour la recherche anarchiste.
Sur Internet (en allemand) : http://dadaweb.de/wiki/Heiner_Michael_Becker_-_Gedenkseite

ARMAND GATTI. Né en 1924 à Monaco, Armand Gatti a été maquisard, déporté, parachutiste, journaliste, cinéaste, dramaturge, metteur en scène, écrivain. Il a parcouru le monde du Guatemala à l’Irlande du Nord en passant par l’Algérie et Cuba. Dans ses œuvres théâtrales (plus de cinquante pièces), on peut croiser des anarchistes comme son père éboueur Auguste ainsi que Sacco et Vanzetti, Makhno ou Durruti. Son œuvre, qui reste méconnue, est l’une des plus belles de la littérature française actuelle. En 1986, il crée à Montreuil La Parole errante, lieu qui abrite des ateliers de création, une bibliothèque, une librairie… Armand Gatti est décédé le jeudi 6 avril 2017.

 


  Qui ?     Lecture     Bulletin     Lettre     Débats     Bibliothèque     Archives     Liens     Nouveau  

Centre international de recherches sur l'anarchisme

Siège et correspondance  
Téléphone  
Adresse électronique  

  50, rue Consolat, 13001 Marseille
  09 50 51 10 89/04 91 56 24 17
  cira.marseille@gmail.com