Feuille d'infos du CIRA #204

Qui sommes-nous ?

Un peu de lecture

Bulletin

CIRA infos

Débats

Bibliothèque

Archives

Liens

Nouveau sur le site


Débats à venir
samedi 9 juin 2018
MARSEILLE (CIRA) : Le cordonnier d’Alicante : mémoires de Manuel Sirvent, militant de l’anarchisme espagnol (1889-1948) présenté par Mélodia Sirvent la suite...

Toutes les annonces de la dernière Feuille d'Infos du CIRA (#205 de mai 2018 au format html ou au format pdf
À écouter
Tables rondes de la FLAM 2015
Foire aux livres anarchistes de Marseille

Ne fais jamais rien contre ta conscience, même si l’État te le demande.
(Albert Einstein)

RENCONTRES

BRISTOL (GRANDE-BRETAGNE) : samedi 12 mai 2018 de 10 heures  à 18 heures. La 10e Bristol Anarchist Bookfair (Foire aux livres anarchistes de Bristol) aura à son programme des stands, des ateliers, des débats, un lieu d’exposition, un espace pour les enfants et un café vegan.
Adresse : City Academy, Russel Town Avenue, Bristol (Grande-Bretagne), BS5 9JH
Courriel : bristolanarchistbookfair@riseup.net Renseignements : http://www.bristolanarchistbookfair.org/

PUBLICATIONS

 Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre libraire préféré-e ou aux adresses parfois mentionnées.

ANTHROPOLOGIE. Charles Macdonald est un ethnologue qui a vécu de nombreuses années chez les Palawan aux Philippines. Il a publié de nombreux articles sur des thèmes variés : la structure sociale, la parenté, le suicide, l’amitié, la mythologie… Depuis une dizaine d’années, il réfléchit à un projet théorique et comparatif pour mieux comprendre les structures humaines. Alors que les hommes ont vécu pendant au moins 190 000 ans dans des sociétés proches de l’anarchisme, depuis 10 000 ans, les organisations modernes s’enfoncent dans une impasse : marchandisation, corporatisme, hiérarchie, États… La préhistoire humaine a cependant laissé des traces aussi bien chez les Inuits et les Palawan que chez les pirates, les Cosaques ou dans les communautés des années 1970. Comme d’autres historiens, philosophes et anthropologues anarchistes, Charles Macdonald remet ainsi à l’honneur les idées de Kropotkine ou de Proudhon.
L’ordre contre l’harmonie : anthropologie de l’anarchisme par Charles Macdonald. Petra, 2018. 336 pages. (Terrains et théories anthropologiques). 25 euros.

ANTIMILITARISME. Gérard Leretour est né en 1909 dans une famille ouvrière. En 1929, cet anarchiste est appelé à faire son service militaire. Sa conscience lui interdisant de porter des armes, il refuse d’y aller. Il s’ensuit une arrestation, une grève de la faim, un internement à l’asile, une évasion, un exil en Belgique. Après un nouveau jeûne, il est réformé en 1933. Il est le premier à ouvrir une brèche dans le caractère obligatoire du service militaire. Par la suite, il a créé la Ligue des objecteurs de conscience et a connu à nouveau la prison. Il part pour le Chili en 1939, il y meurt en 1990. Son témoignage, paru en 1933, était devenu introuvable. Cette édition est complétée par un texte de l’historien Édouard Sill, des articles de presse et divers documents.
Soldat ? Jamais ! par Gérard Leretour. Solanhets, 2018. 192 pages. 12 euros.

AUTOGESTION. La Cantine des Pyrénées est un lieu autogéré qui s’est installé à ses débuts rue des Pyrénées à Paris XXe. Elle propose une cantine, un accueil pour les sans-papiers et les mal-logés, des cours de français, du cinéma… Ce n’est pas seulement un centre social, c’est aussi un lieu de débats et de convergence des luttes. En résistant au capitalisme, elle s’efforce d’instituer autre chose dans les pratiques et les relations sociales.
La Cantine des Pyrénées en lutte : textes et témoignages collectifs. Repas, 2018. 96 pages. (Pratiques utopiques). 12 euros.

BANDE DESSINÉE. Cette bande dessinée italienne relate le transfert de Corrado Perissino, anarchiste vénitien et combattant antifasciste en Espagne, d'Umberto Tommasini, anarchiste, et de Giorgio Jaksetic, communiste slave, depuis l’île où ils étaient internés, au camp de concentration de Renicci (Toscane). Elle raconte ensuite leur détention jusqu’à l’écroulement du fascisme le 8 septembre 1943, ainsi que l’évasion du camp avec trois cents Slaves qui prennent presque tous le maquis. On y découvre aussi le soutien qu’ils reçurent de militants locaux, comme Beppone Livi et sa femme Angiola Crociani. C’est un pan de l’Histoire vécue par des humbles, qui nous sont révélés. Les dialogues et les situations ont été imaginés en toute vraisemblance à partir des récits des témoins.
Campo 97 : anarchici e Slavi internati a Renicci nel 1943 (Le camp 97 : anarchistes et Slaves internés à Renicci en 1943) texte de Paola Brolati, dessins de Fabio Santin. Fuoriposto : Cleup, 2018. 120 pages. 15 euros.

KIBBOUTZ. Le mouvement des kibboutz prend forme en Palestine sous domination ottomane à partir de 1910. Il deviendra l’une des expériences de vie communautaire et de progrès social les plus abouties du XXe siècle. S’il s’inscrit pleinement dans le cadre plus général du sionisme, on ignore souvent que ses fondements idéologiques et politiques sont ancrés dans la pensée anarchiste, notamment celle de Pierre Kropotkine, de Gustav Landauer et de Martin Buber. À partir de la création de l’État d’Israël, ce mouvement va s’éloigner de ses principes anarchistes. Mais depuis le début du XXIe siècle, de nombreuses expériences autogestionnaires sont à nouveau actives dans ce pays.
Le mouvement des kibboutz et l’anarchie : une révolution vivante par James Horrox. L’Éclat, 2018. 336 pages. (Premier secours). 15 euros.

FRED MORISSE. Membre de la maison d'édition Chant d'orties, peintre et illustrateur, Fred Morisse est aussi l'auteur de nouvelles et de romans adulte et jeunesse s'inscrivant dans la lignée de la littérature sociale. Tout en continuant ces activités, il a décidé de créer sa propre structure éditoriale : Le Bas du pavé. Elle sera consacrée à « l’histoire vue par un autre bout de la lorgnette ». Les livres à paraître auront pour thèmes la Commune de Paris (Lissagaray, Dommanget), le Père Peinard et le mouvement coopératif au XIXe siècle. Pour commencer, Le Bas du pavé, en collaboration avec les éditions Depeyrot, propose la réédition d’un texte de Joris-Karl Huysmans consacré à La Bièvre, cette rivière qui a disparu du paysage parisien. Elle est à la fois le symbole d’un Paris pauvre et sale mais non dépourvu de beauté ni de noblesse.
La Bièvre par Joris-Karl Huysmans. Depeyrot : le Bas du pavé, 2018. 68 pages. 15,20 euros port compris.
Adresse : Fred Morisse, 31 rue de la Paix, 33470 Gujan-Mestras.

PERLMAN. Les éditions de L’Âne-Alphabet ont discrètement réédité fin 2016 le livre de Fredy Perlman Contre le Léviathan, contre son histoire déjà traduit en français sous le titre Contre le Léviathan, contre sa légende par la revue (Dis)continuité en 2004 et publié en livre par Maikal à Montréal, maintenant épuisé. En reprenant la métaphore hobbesienne du Léviathan comme monstre étatique, Perlman entreprend une approche théorique du processus totalitaire de domination et de domestication que l’on nomme « civilisation » depuis Ur jusqu'aux États contemporains. L’appareil de notes critiques publié avec la traduction originale est toujours disponible dans le second volume du n°18 de la revue (Dis)continuité.
Contre le Léviathan, contre son histoire par Fredy Perlman. L’Âne-alphabet, 2016. 438 pages. 20 euros.

ROORDA. Henri Roorda (1870-1925) est un pédagogue libertaire suisse, disciple d’Élisée Reclus, qui enseigna à l’École Ferrer de Lausanne. Ce professeur de mathématiques était aussi écrivain et humoriste. Mon suicide qui résume son existence a été écrit avant qu’il ne se tire une balle dans le cœur. Le pédagogue n'aime pas les enfants est un pamphlet contre l’école et les enseignants qui cherchent à inculquer la soumission aux enfants.
Mon suicide par Henri Roorda. Allia, 2017. 64 pages. 3,10 euros. Le pédagogue n’aime pas les enfants par Henri Roorda. Lausanne (Suisse) : Humus, 2018. 160 pages. 19 euros.

CINÉMA

GRÈCE. Après Ne vivons plus comme des esclaves (2013) et Je lutte donc je suis (2015), le réalisateur anarchiste franco-grec Yannis Youlountas propose un troisième film sur la situation sociale en Grèce : L’Amour et la révolution. On y rencontrera, entre autres, les militants qui font vivre en autogestion le quartier d’Exarcheia à Athènes, ceux et celles qui viennent en aide aux migrants, ceux et celles qui luttent contre un projet d’aéroport en Crète ainsi que le groupe Rovikonas qui pratique l’action directe.
L’amour et la révolution réalisé par Yannis Youlountas. Anepos, 2018. 77 minutes. Le film est présenté dans diverses villes, il pourra bientôt être visionné sur Internet,  le DVD est vendu 12 euros port compris (chèque à l’ordre d’Anepos). Adresse : Anepos, Maud Youlountas, BP 10, 81540 Sorèze.
Sur Internet : http://lamouretlarevolution.net/

INTERNET

POLÉMICA CUBANA. Depuis 2010, ce blog propose des informations sur l'actualité, culturelles, économiques, historiques et politiques à propos de Cuba. Il veut faire connaître les acteurs du mouvement alternatif et contestataire qui est présent dans l'île dans les domaines sociaux et culturels. On pourra lire des textes produits par l'Observatorio crítico ainsi que par le Taller (Atelier) libertario Alfredo López.
Adresse : http://www.polemicacubana.fr

COPINAGE

FEMME. La Fontaine encyclopédique du Maquis, muse d’émancipation (FEMME) est un projet de centre documentaire. Il rassemblera une bibliothèque, une vidéothèque, une cinémathèque et divers ateliers. La bibliothèque se compose de 5 000 livres, surtout en français et en castillan, concernant l’anarchisme, l’anarcho-syndicalisme, les insurrections, les diverses manières de changer la vie… La FEMME doit s’installer sur le territoire de la Ferme du Maquis à Minerve dans l’Hérault (sur Internet : http://www.cravirola.com/). Depuis 10 ans, dans cette ferme autogérée, l’agriculture paysanne côtoie l’engagement social et l’action culturelle. Pour financer la construction du local de la FEMME, un appel à soutien financier est lancé sous forme d’une cotisation de 5 euros par mois pendant 4 ans.
Renseignements : etais.emanci@laposte.net

LE MONDE À L’ENVERS. Depuis 2010, les éditions Le Monde à l’envers ont publié une vingtaine d’ouvrages ainsi que la revue De tout bois consacrée à la lutte contre le Center Parcs de Roybon (Isère). Il s’agit de livres de critique sociale : antimilitarisme, écologie, antifascisme, luttes contre les technologies, critique des médias… Elles ont aussi publié plusieurs romans graphiques. Les livres sont vendus à des prix bas. Pour continuer ses activités, en particulier l’édition d’un roman graphique sur l’immigration italienne en France et d’un roman sur les années de plomb en Italie, Le Monde à l’envers lance un appel à soutien financier.
Sur Internet : http://www.lemondealenvers.lautre.net/catalogue.html L’appel à dons se trouve en haut de cette page.

¡HOLA!

EDUARDO COLOMBO. Eduardo est né en Argentine en 1929. Il rejoint très jeune la FORA, le syndicat anarchiste. Après ses études, il devient médecin psychiatre, enseignant en psychologie sociale puis psychanalyste. À la suite d’un coup d’État, il doit prendre le chemin de l’exil vers la France avec sa compagne Heloisa et leurs deux enfants. Il a participé à de nombreuses rencontres anarchistes. Il écrivait dans diverses revues : Volontà, La Lanterne noire, Réfractions… Il est l’auteur de plusieurs livres parus aux Éditions Libertaires, à l’ACL et chez Acratie. Cet important penseur de l’anarchisme est décédé le 13 mars 2018.
Sur Internet on peut lire l’hommage de Tomás Ibáñez : https://refractions.plusloin.org/spip.php?article1158


  Qui ?     Lecture     Bulletin     Lettre     Débats     Bibliothèque     Archives     Liens     Nouveau  

Centre international de recherches sur l'anarchisme

Siège et correspondance  
Téléphone  
Adresse électronique  

  50, rue Consolat, 13001 Marseille
  09 50 51 10 89/04 91 56 24 17
  cira.marseille@gmail.com