Feuille d'infos du CIRA #206

Qui sommes-nous ?

Un peu de lecture

Bulletin

CIRA infos

Débats

Bibliothèque

Archives

Liens

Nouveau sur le site



Toutes les annonces de la dernière Feuille d'Infos du CIRA (#207 de juillet-août 2018 au format html ou au format pdf
À écouter
Tables rondes de la FLAM 2015
Foire aux livres anarchistes de Marseille

Évidemment, l’état de droit c’est avant tout les droits de l’État. (La Parisienne libérée)

RENCONTRES

MONTREUIL : samedi 23 et dimanche 24 juin 20118 à partir de 10 heures. Temps d’encre est le nom de rencontres autour de publications anarchistes. Des éditeurs anarchistes et antiautoritaires y présenteront leurs productions. Une exposition sera consacrée au combat des anarchistes contre toutes les guerres. Des débats seront proposés : l’agitation par le papier, les énergies, la Turquie, une prison à Bruxelles, les insurrections, les GARI… Un concert est aussi au programme.
Adresse : La Parole errante, 9 rue François Debergue, 93100 Montreuil.
Le programme détaillé est sur Internet : https://tempsdencre2018.noblogs.org/

VAZERAC (TARN-ET-GARONNE) : du mardi 17 juillet au lundi 23 juillet 2018. L’Organisation communiste libertaire (OCL) organise les Rencontres libertaires du Quercy pour créer un espace de dialogue et d’échanges. Cette année, les thèmes abordés seront : la solidarité avec les exilés, les luttes sociales du printemps 2018, l’autodétermination du peuple kanak, le patriarcat, les Center Parcs, les batailles de Bure et de Notre-Dame-des-Landes… Les rencontres ont lieu dans un gîte entouré de terrains où l’on peut camper. Les repas sont organisés et pris en commun. Les frais de séjour  sont établis en fonction des revenus.
Adresse : La Maison carrée, Lauzeral, 82220 Vazerac. Renseignements et inscriptions : OCL Égrégore, BP 81213, 51058 Reims cedex (courriel : oclibertaire@hotmail.com ; téléphone : 06 41 42 00 06). Sur Internet : http://www.oclibertaire.lautre.net

PUBLICATIONS

Les livres qui sont présentés dans La Feuille d’infos sont disponibles chez votre libraire préféré·e ou aux adresses parfois mentionnées.

CRAVAN. Poète (dans sa revue Maintenant), peintre, boxeur (pratiquant la « Very boxe », mélange de sport et de performance artistique) et insoumis pendant la Grande Guerre, Arthur Cravan (1887-1918) a été l’un des précurseurs du mouvement Dada. Peu après son mariage au Mexique avec la poète anarchiste et futuriste Mina Loy (1882-1966), il disparaissait, peut-être lors d’un naufrage. La biographie de Cravan comporte des zones de mystère. Jack Manini raconte sa courte vie sous forme de bande dessinée.
Arthur Cravan scénario, dessins et couleurs de Jack Manini. Bamboo, 2018. 203 pages. (Grand angle). 21,90 euros.

MUNICIPALISME. Murray Bookchin (1921-2006) est un anarchiste américain né en 1921. L’écologie sociale et le municipalisme libertaire sont deux aspects de sa pensée. Ce texte expose les modèles possibles de démocratie participative et les moyens nécessaires pour la mettre en place. Face à l’État centralisé, un contre-pouvoir semble possible au niveau des quartiers et des petites villes. Les anarchistes peuvent contribuer à trouver des solutions aux problèmes de la vie quotidienne. Ce texte, l’un des plus diffusés de l’Atelier de création libertaire, a eu une grande influence dans les milieux écologistes et libertaires, en Europe et aux États-Unis mais aussi chez les Kurdes du Rojava (Syrie).
Pour un municipalisme libertaire par Murray Bookchin ; préface de John P. Clark. Nouvelle édition. Atelier de création libertaire, 2003. 57 pages. 6 euros.

DANIEL GUÉRIN. Daniel Guérin (1904-1988) est un militant révolutionnaire et anticolonialiste. Il a été proche des trotskystes puis a évolué vers des positions communistes libertaires. Il a participé au mouvement de libération homosexuelle. Il est l’auteur de nombreux livres sur la Révolution française, le Front populaire, le fascisme, les luttes contre le colonialisme, l’anarchisme, la lutte des homosexuels… En 1932, il parcourt l’Allemagne avec son sac à dos, dormant dans les auberges de jeunesse. À partir de ses rencontres avec les syndicalistes, les jeunes, les militants d’extrême-gauche, il écrit une série d’articles. Il retourne en 1933 en Allemagne et se rend compte de l’emprise du nouveau régime nazi sur la population. Son reportage est publié dans Le Populaire, journal de la SFIO. Tous ces textes sont réunis dans La peste brune.
La peste brune par Daniel Guérin ; préface d’Alain Bihr. Les Amis de Spartacus, 2018. 144 pages. (Cahiers. Série B ; 199). 10 euros.

KRONSTADT. Les marins de Kronstadt avaient participé activement à la Révolution russe de février 1917. À partir de 1918, le Parti communiste impose sa dictature et supprime le pouvoir des soviets. En 1921, des grèves se déclenchent à Pétrograd. Au mois de mars, par solidarité, éclate l’insurrection des marins, soldats et ouvriers du port militaire de Kronstadt. Ils veulent supprimer la dictature du parti communiste et rétablir le pouvoir des soviets librement élus. La répression, menée par Trotsky, sera impitoyable. Cette étude s’appuie sur des témoignages de première main et des archives russes désormais accessibles. Le militant anarchiste Efim Yartchouk (1882-1937) a publié ce texte en 1923 alors qu’il était en exil à New York. Il est complété par un dossier réalisé par le traducteur Alexandre Skirda.
Kronstadt dans la révolution russe par Efim Yartchouk ; présenté et traduit par Alexandre Skirda. Suivi du Dossier de l’insurrection de 1921 par Alexandre Skirda. Noir et rouge, 2018. 152 pages. 15 euros.

EXIL (suite). Le résumé de Dédicaces, paru dans La Feuille du mois dernier comportait des erreurs. Cette notice le remplace donc. Ce livre est un hommage aux anarchistes espagnols qui ont vécu en exil à Paris entre 1939 et 1975. Cristobal Barcena, le personnage principal, est un personnage de fiction mais les événements auxquels il participe (la Retirada, les camps, la prison, la création de journaux, la scission et la reconstruction de la CNT, Mai 68…) ainsi que les personnages qu’il croise (Federica Montseny, Fernando Gómez, Antonio Téllez, Georges Brassens, Armand Robin, José Peirats, Tomás Ibáñez…), sont bien réels, eux.
Dédicaces : un exil libertaire espagnol (1939-1975) par Freddy Gomez. Rue des Cascades, 2018. 217 pages. 14 euros.

AUTO-ORGANISATION. Depuis 1789 (et sans doute auparavant), la démocratie directe et spontanée a été présente dans un grand nombre de mouvements sociaux. Ceux-ci ont toujours fait peur aux chefs du socialisme autoritaire qui les ont qualifiés de « sauvages » car ils étaient incapables de les maîtriser. Charles Reeve a écrit plusieurs ouvrages sur le Portugal et la Chine. Dans cet ouvrage, il nous présente plusieurs exemples d’auto-organisation : la Commune de Paris, les soviets en Russie, la Révolution allemande, l’Espagne de 1936 , Mai 68, le mouvement Occupy aux États-Unis, les Printemps arabes…
Le socialisme sauvage : essai sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours par Charles Reeve. L’Échappée, 2018. 320 pages. (Dans le feu de l’action). 20 euros.

PRESSE

BULLETIN DU CIRA (LAUSANNE). N° 74, printemps 2018. 47 pages. On pourra lire dans ce numéro le rapport d’activités 2017, des nouvelles des archives, une évocation de Mai 1968, des notes sur l’anarchisme en Roumanie, un hommage à Eduardo Colombo… Internationalisme oblige, les textes sont en français, en anglais et en italien. Par ailleurs, est proposée une liste des  livres, brochures et documents électroniques catalogués en 2017.
Adresse : CIRA, avenue de Beaumont 24, 1012 Lausanne, Suisse (courriel : info@cira.ch). La carte de lecture donne droit à la consultation, au prêt et au bulletin, elle coûte 40 francs suisses ou 40 euros par an. Sur Internet : www.cira.ch

SILENCE. N° 468, juin 2018. 48 pages. 4,80 euros. Ayant pour sous-titre écologie, alternatives, non-violence, Silence est une revue d’écologie politique qui fête cette année ses 36 ans. Au sommaire de ce numéro : les actions militantes à vélo, le projet d’enfouissement nucléaire à Bure, l’opposition aux ventes d’armes, les prédateurs des terres agricoles… Silence, qui fonctionne sans publicité, ni subvention, souhaite gagner de nouveaux lecteurs et retrouver ainsi un équilibre financier
Adresse : Silence, 9 rue Dumenge, 69317 Lyon cedex 04 (tél. : 04 78 39 55 33). L’abonnement découverte est de 22 euros pour 6 numéros, le tarif normal est de 48 euros pour un an (chèques à l’ordre de Silence).
Sur Internet : http://www.revuesilence.net/

INTERNET

CORTECS. Le Collectif de recherche transdisciplinaire esprit critique et science (Cortecs ou CorteX) est né en 2010 entre Grenoble, Marseille et Montpellier. Son principal objectif est de transmettre les divers aspects de l’esprit et de la pensée critiques et sceptiques. Ce collectif a comme modèles Jean Rostand et Noam Chomsky et plusieurs libertaires y participent. Toutes les disciplines sont concernées et il n’est pas nécessaire d’être un professionnel pour en faire partie.
Adresse : https://cortecs.org/

COPINAGE

LA CECILIA. Rendant hommage à la colonie anarchiste du XIXe siècle, une nouvelle Cecilia a été créée dans le sud de l’État de Minas Gerais au Brésil. Ce domaine de plus de 100 hectares, constitué de prés et de forêts se trouve à 1000 mètres d’altitude. Ses activités sont l’élevage de moutons ainsi que la culture de légumes et de plantes médicinales. Les deux personnes qui ont lancé ce projet souhaitent y construire un lieu de vie communautaire, laïque et écologique. Elles recherchent des personnes intéressées pour y participer.
Adresse : Olivia et Didier Laffon Caldeira, Fazenda La Cecilia, Zona rural, caixa postal 128, 37472-000 Carmo de Minas, Minas Gerais, Brésil (courriel : stelacaldeira@msn.com).

L’HYDRE AUX MILLE TÊTES. La librairie L’Hydre aux mille têtes a ouvert ses portes à Marseille le samedi 12 mai 2018. En plein cœur du quartier de La Plaine, c’est un lieu d’échanges, ouvert et accueillant. Ses animateurs souhaitent y « partager bien davantage que [leurs] lectures, entourés de livres porteurs de rêves et de rage ».
Adresse : L’Hydre aux mille têtes, 96 rue Saint-Savournin, 13001 Marseille (téléphone : 04 91 81 55 15). La librairie est ouverte du mardi au samedi de 10 heures à 19 heures.

SOLIDARITÉ

LA PLUME NOIRE. La librairie anarchiste lyonnaise La Plume noire existe depuis plus de 25 ans. Elle est gérée actuellement par des militant-e-s de la Coordination des groupes anarchistes (CGA). Elle fait appel à la solidarité financière, notamment pour rembourser les prêts qui ont permis l’achat du local. 
Adresse : La Plume noire, 8 rue Diderot, 69001 Lyon. Sur Internet : https://www.lepotcommun.fr/pot/esqpp331

SALUT !

BERNARD PENSIOT. Bernard Pensiot avait vingt ans en 1968. En 1971, il milite au Groupe Louise Michel de la Fédération anarchiste à Paris. En 1973, il s’installe à Perpignan où il exerce le métier de maçon et participe à la lutte antifranquiste en faisant passer  la frontière à des compagnons. Arrêté à Barcelone, il passe plusieurs mois en prison en 1977-1978. En 1986, il s’installe à Lyon où il est actif dans le Collectif utilitaire lyonnais (CUL) : soutien aux insoumis et aux squats, manifs contre la venue du pape… Il s’investit aussi dans les activités de la librairie La Plume noire (voir ci-dessus).  Il rejoint la Coordination des groupes anarchistes en 2004. Retiré dans un petit village de l’Ain, il y pratiquait une forme de municipalisme libertaire. Bernard Pensiot est décédé le 6 mai 2018.


  Qui ?     Lecture     Bulletin     Lettre     Débats     Bibliothèque     Archives     Liens     Nouveau  

Centre international de recherches sur l'anarchisme

Siège et correspondance  
Téléphone  
Adresse électronique  

  50, rue Consolat, 13001 Marseille
  09 50 51 10 89/04 91 56 24 17
  cira.marseille@gmail.com